Sainte Marguerite-Marie Alacoque

image015Elle est née, le 22 juillet 1647, en Bourgogne. Elle devient orpheline alors qu'elle a douze ans et ses tantes qui gèrent la famille font d'elle un véritable souffre-douleur. A 24 ans, elle peut enfin réaliser sa vocation : répondre à l'amour intense de Dieu, elle entre au monastère de la Visitation de Paray-le-Monial, à une trentaine de kilomètres de son village. Les grâces mystiques qui accompagnent ses épreuves culminent en 1673 dans plusieurs visions du Christ : « Voici le cœur qui a tant aimé les hommes jusqu'à s'épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour ». Guidée par le jésuite saint Claude La Colombière, elle parviendra à promouvoir le culte du Sacré-Cœur d'abord dans son monastère, puis dans toute l’Église Catholique. Elle meurt le 16 octobre 1690.

Sainte Hedwige ou Edwige

Sainte HedwigeFille du comte de Bavière, elle épouse, à douze ans, le duc de Silésie, chef de la famille royale polonaise, qui réussit à refaire l'unité de la Pologne. Elle est la belle-sœur du roi de France, Philippe Auguste. Avec son mari, elle encourage la fondation de monastères dans le royaume. Mère de famille attentive auprès de ses sept enfants, elle rejoint, à la mort de son époux, sa fille Gertrude qui était abbesse cistercienne à Trebnitz en Pologne et elle y mène dans l'humilité une vie très simple jusqu’à sa mort en 1243. 

Saint Gall

Originaire de Bangor, en Irlande, et disciple de saint Colomban, il accompagne ce dernier en Gaule et demeure avec lui jusqu’en 612 : avec lui, il fonda l'abbaye de Luxeuil. Il se sépara de son maître quand celui-ci gagna l’Italie. Saint Gall se fixa en ermite près du lac de Constance en Suisse. Plusieurs compagnons le rejoignent et ensemble ils évangélisent la région. Il mourut en 645. Sur ce lieu s’édifia une abbaye qui connaîtra une grande renommée durant tout le Moyen-Âge et une ville qui porte aujourd’hui son nom.

Saint Anastase

Saint Anastase est né à Venise vers l'an 1020. Désirant être ermite, il se retira sur l'île de Tombelaine dans la baie du Mont-Saint-Michel. Sa renommée s'étant répandue, saint Hugues, abbé de Cluny l'invita à venir le rejoindre. Saint Anastase avait trouvé là le havre de paix qu'il recherchait. Il alterna cependant, par obéissance, les missions en Espagne ou en France et les époques de retraite érémitique. Il mourut près de Pamiers vers 1085 où son culte ne se démentit jamais.

Bienheureux Aniceto Koplin et Joseph Jankowski, martyrs

Bienheureux Aniceto KoplinBienheureux Joseph JankowskiAniceto Koplin était un capucin de nationalité allemande; il prit le nom polonais de Koplinski. Lors de l'occupation allemande en Pologne, il utilisa ses connaissances en allemand pour aider les pauvres. Arrêté il fut déporté à Auschwitz et martyrisé : le 16 octobre 1944 après un procès rapide, il fut jeté vivant dans une fosse avec d'autres prisonniers et recouvert de chaux.

Joseph Jankowski était un prêtre polonais chargé de la formation des novices de la Société d’apostolat catholique. Arrêté et déporté à Auschwitz car son zèle inquiétait les allemands, il supporta héroïquement les tortures qui lui furent infligées et fut assassiné le 16 octobre 1944 par les vigiles du camp.      

Dimanche 14 Juillet 2019
Go to top