Saint Ménélé

Saint MénéléMénélé naquit à Précigné en Anjou ver l’an 655. Il était le fils de l’important seigneur Amanulfe et de Docule. Il aimait se recueillir et prier, notamment à la chapelle Saint-Martin de Précigné. Son père, qui comptait sur lui pour gérer son domaine souhaita le marier. Il lui trouva une fiancée digne de son rang : Sense, fille du seigneur Baronte habitant Nantilly, près de Saumur. Mais Ménélé voulant se consacrer uniquement à Dieu s’enfuit de la maison paternelle la veille de ses noces avec deux jeunes serviteurs, Savinien et Constance. Les trois fugitifs étant parvenus en Auvergne entrèrent à l’abbaye de Corméry, où ils restèrent sept ans.

Ayant appris qu’un ancien monastère était en ruines au village de Menat dans la vallée de la Sioule, toujours en Auvergne, Ménélé décida en 685 de le restaurer en se faisant aider de ses deux compagnons. Il réussit si bien que de nombreux disciples arrivèrent. Ayant été choisi comme premier abbé il imposa alors la règle de saint Benoît qui était encore peu usitée en Occident. Son abbaye eut un très grand rayonnement bien au-delà de sa mort qui survint en 720.