Document2Chaque vendredi de carême, à 18h aura lieu l'exercice du Chemin de croix à la collégiale, à partir du 28 février.

Le chemin de croix qui accompagne Jésus vers sa mort est une contemplation active qui veut aider chacun à entrer dans le mystère de l’amour de Dieu, manifesté en son Fils. D’autre part, dans l’intercession pour le monde tel que Jésus l’a vécu en s’offrant sur la croix, une telle démarche ne peut se faire que dans la perspective de sa Résurrection à Pâques. Le chemin de croix apparaît donc comme un pèlerinage « en esprit », c’est pourquoi il touche celui qui l’entreprend sous trois aspects, tant physiques que spirituels : la marche, la méditation et l’intercession.

La marche

Pour épouser les sentiments du Christ, il est nécessaire d’avancer pas à pas. Pour entrer dans les profondeurs de l’amour du Père, il faut qu’un chemin se creuse, de station en station. Le déplacement physique invite à un déplacement intérieur. Il s’agit de se laisser façonner par la marche, de suivre le Christ pas à pas, de nous laisser conduire sur le chemin qu’il emprunte, et non de le précéder. Il s’agit d’entrer plus profondément dans notre condition de disciple.

La méditation

Le pas à pas s’accompagne du mouvement progressif de la méditation qui nous invite à faire mémoire du chemin accompli par Jésus lui-même. L’Evangile est le fondement de cette méditation qui appelle le pèlerin à une découverte progressive de la miséricorde du Père, en même temps qu’il est invité en contemplant Jésus anéanti sous les coups de la Passion, à reconnaître en lui le Christ, Serviteur de l’amour du Père pour notre humanité.

 

L’intercession

Tout pèlerinage s’accompagne de prière. Dans le cadre du chemin de croix, la prière voudrait prendre en charge toutes les situations de souffrance, d’épreuve, de détresse, de mort que nous rencontrons autour de nous dans la vie quotidienne ; toutes les vies des hommes de ce monde que le Christ, dans son mystère pascal, a offertes au Père.

 

cloche baptêmeÇa y est ! La cloche commandée par l'Association des Amis de Saint-Ferréol et du vieux Lorgues et coulée il y a déjà plusieurs mois par l'atelier Inquimbert de Carcès, a été mise en place ce lundi 17 février. A 11 heures, a eu lieu dans la chapelle  la bénédiction de la cloche, appelée traditionnellement "baptême" de la cloche qui porte le nom d'Honorée ; ses parrain et marraine sont Monsieur et Madame Philippe et Marie-José Rousseau dont le dévouement au service de cette chapelle est sans limite.  Une assemblée très nombreuse a participé à ce moment festif. Après une présentation par Mme Sabine StferGrouiller, présidente des Amis de Saint-Ferréol et du vieux Lorgues (voir ci-dessous), a été procédé au rituel de la bénédiction puis, se mêlant aux accents des tambourins et galoubets du Ginestoun et de l'orgue, la cloche a fait retentir son la qui égayera désormais ce campanile rendu muet depuis la Révolution française...

Benoit XVIbis

« Comme [saint Augustin] nous pouvons affirmer : « Silere non possum ! Je ne peux pas me taire ! » Il est urgent, nécessaire, que tous évêques, prêtres et laïcs, retrouvent un regard de foi sur l’Eglise. »

 

Benoît XVI

(dans un livre issu d’entretiens avec le cardinal Sarah, paru le 15 janvier 2020 : Des profondeurs de nos cœurs)

 

Au cours de l’Assemblée plénière des évêques de France en novembre 2019, a été proposée une harmonisation des offrandes de messes, au terme de laquelle, notre évêque, Monseigneur Dominique Rey, a décidé qu’à partir du 1er janvier 2020, il serait indiqué aux fidèles demandant une intention de messe que le don libre fait à cette occasion peut être de l’ordre de 18 euros (au lieu de 17 précédemment).

 

saint

Il est bien de fêter les saints et de prier pour que leur exemple nous stimule mais si nous ne les connaissons pas, cela reste bien factice. Le site de la paroisse vous permet de vous y aider. Sur la gauche de la page d’accueil une ligne « recevoir les saints du jour » vous invite à inscrire votre adresse mail puis à cliquer sur « s’inscrire » et vous recevrez chaque matin quelques lignes présentant les principaux saints fêtés le jour même, elles vous feront découvrir des visages insoupçonnés de la sainteté, elles vous conduiront peut-être à vouloir en approfondir quelques uns. N’hésitez pas, vous ne risquez rien sinon de finir par leur ressembler. Une touche « se désinscrire » permet tout aussi facilement de faire un autre choix…