Le chapitre de Lorgues

 

Le chapitre 1Le 26 août 1421, le pape Martin V érigeait à la demande de Gilles Lejeune, évêque de Fréjus, un collège (au sens d’association de personnes ayant la même fonction et revêtues de la même dignité) de prêtres pour desservir l’ancienne église paroissiale Saint-Martin de Lorgues, qui reçut ce jour-là le titre de « collégiale ».

Composé de six chanoines dont le premier, nommé par l’évêque, portait le titre de doyen, le chapitre comportait trois offices : ceux de sacristain, de capiscol et de théologal. Un diacre et deux clercs complétaient le personnel ecclésiastique, auxquels s’ajouteront bientôt quatre « bénéficiers », prêtres secondaires affectés aux mêmes services.

Le chanoine sacristain, aidé par un sous-sacristain qui n’était pas chanoine, assurait le service du culte et remplissait les fonctions de curé. le capiscol était chargé, comme son nom l’indique (caput scholae), de l’école mais aussi du chant choral pour les offices.

Le théologal institué plus tardivement, était chargé de la prédication de la Parole de Dieu et de l’enseignement de l’Ecriture Sainte.

Avec les autres chanoines qui partageaient la même fonction d’assurer le service divin de cette église, ces prêtres souvent choisis dans les familles des notables locaux mais aussi dans le cercle plus large des relations de l’évêque, constituaient également un élément culturel et politique de poids au sein de la cité.

Le chapitre 2La collégiale Saint-Martin située au cœur de l’ancien castrum s’avéra très vite insuffisante pour accueillir la population croissante de la ville et fut bientôt délaissée au profit de la chapelle Notre-Dame de Beauvoir, située en contrebas de la cité. Mais là encore, l’exigüité des lieux se fit douloureusement sentir. C’est probablement pour avoir aspiré pendant trop longtemps à un espace sacré décent que la Communauté édifia au début du XVIIIème siècle une nouvelle collégiale presque démesurée, en établissant une vaste plateforme à l’emplacement de Notre-Dame de Beauvoir, du cimetière et de quelques maisons attenantes.

C’est là que le chapitre connut ses dernières années, avant que la Révolution française ne l’emporte en 1790 avec la suppression de ses ressources.

Les doyens

Le premier doyen connu est Ferréol Colombon qui, à sa mort fut remplacé en 1428 par Jean Dubois. Viennent ensuite Elzéar de La Tour puis Jean Bourguignon. Au XVIème siècle : Jacques Ponchonier, Jacques Talamer et Jean du Vair. Au XVIIème siècle : Honoré de Sicolle, Arthur de Castellane de Montmeyan (1629-1637), Jean-Jacques de Queyratz, (1637-1643), puis Henri de Billon. Au XVIIIème siècle : Jean Alphéran, Dominique de Richery, Ignace de Mouriès et enfin  Auguste de Bonnet de Costefrède de La Baume.

Les sacristains

Souvent issus de familles locales, on connait ainsi Antoine Commendaire, au XVème siècle, puis  Jacques Signon, les Dalmas (Balthazard, les deux Jacques et Charles) qui couvriront la période qui va de la fin du XVIème siècle au début du XVIIIème siècle. Au service de la nouvelle collégiale : Etienne Brunel de Villepey, François de Sermet, Pierre puis son frère Jacques Revel.

Le chapitre 3Les capiscols

Jean Gaudin, Honoré Clément, les Commendaire (Louis, Jacques, Etienne puis Joseph) qui occuperont cette stalle en même temps que les Dalmas, celle de sacristain, Claude Pascalis, Alexis Pitoiset, Pierre-André de Rafélis de Broves, Joseph et Jean-Etienne Chautard.

Les théologaux

Gabriel Lefevre, Melchior de Rafélis, Honoré Cauvin, Joseph André, Jacques de Richery, Jean de Bonadona de Vals, Pierre-Modeste Codde, Esprit-Joseph de Gasquet, et enfin messire Allaman.

 

Liste des chanoines de Lorgues* :

Allaman, Jean Alphéran (ca 1660-1727), Louis Amic, Alexis André, Esprit André (16  -1672), Jean André (15  -1642), Joseph André, Louis-François d’André (1677-1757), Charles d’Astier (1724- ), Honoré Barbossy (ca 1550-16 ), Henri de Billon, Antoine Belassy, Jean de Bonadona de Vals (1689-1765/), Jean Boqui, Jean Bourguignon, Isidore Broquery (1671-1753), Henri Brun, Jean Brun (ca 1639-1724), Etienne Brunel de Villepey (1685-1753), Arthus de Castellane de Montmeyan (1601-1662), Honoré Cauvin, Jean-Etienne Chautard, Joseph Chautard, Charles Chieusse (1692-1775), Joseph Chieusse (1729-1816), Honoré Clément, Pierre-Modeste Codde (1713- 1786), Ferréol Colombon (13  -1428), Antoine Commendaire, Etienne Commendaire, Jacques Commendaire, Joseph Commendaire (16   -1710), Louis Commendaire, Balthazard Dalmas, Jacques Dalmas l'aîné, Jacques Dalmas le jeune, Charles Dalmas (1659-1737), Jean Dubois, Esprit-Joseph de Gasquet (ca 1717-1787), Jean Gaudin, Esprit Gras, Auguste de Bonnet de Costefrède de La Baume (1752-1820), Elzéar de La Tour, Gabriel Lefevre, Ignace de Mouriès (1696-1778), Jean Odol, Jean Odoul, Claude Pascalis (16  -1718), Clément Pauvert (1702-1771), Boniface Pignoli, Alexis Pitoiset, Jacques Ponchonier, Jean-Jacques de Queyratz, Pierre-André de Rafélis de Broves (1718-1794), Melchior de Rafélis (15  -1635), Antoine Raynaud,  Pierre Revel (1719-1782), Jacques Revel (1734-ca 1794), Jacques de Richery (ca 1650-1724), Dominique de Richery, François de Sermet (1698-1771), Honoré de Sicolle (1628-    ), Jacques Signon, Jean-François Signon, Jacques Talamer, Jacques Talamer II (15  -1622),  Jacques Talamer III (    -1684),  Jacques Talamer IV,  Jules Talamer,  Hyacinthe-Renault de Titreville, Jean du Vair, Henry de Valbelle,  Jacques-Alexandre Varages, Magdelon de Vintimille (1623-1706).

*En cliquant sur un chanoine en bleu on obtient une notice détaillée.